CITATIONS

, par Marie-Claude Ozanne

Chercher résonance, éclairage et inspiration dans des citations d’auteurs est une pratique "rituelle" quotidienne dans mes stages. Le plaisir et l’enrichissement que cette pratique apporte m’invitent à poursuivre ici en m’autorisant des citations plus longues...

RELAXATION ET RESPIRATION

La relaxation apporte une qualité de présence à soi, un silence qui favorise la présence à l’autre et au monde.

Geneviève Manent

Celui qui expérimente une méthode de relaxation découvre assez rapidement qu’il existe en lui-même une oasis de tranquillité.

Patrice Laurent La Biosynergie, un chemin de créativité

L’énergie — prana — est l’élément vibrateur de notre corps-instrument. C’est en respirant d’une certaine façon que nous utilisons prana. Ainsi, tout comme le vent dans la harpe éolienne, le souffle dirigé en nous peut selon nos moyens balbutier quelques notes, les moduler en chansons, ou atteindre les sommets de la musique divine en une symphonie cosmique. Tout dépend de notre instrument et de notre habilité à nous en servir. Notre premier souci sera d’abord de nous constituer en un bon instrument harmonieusement équilibré.

Roger Clerc (créateur du Yoga de l’Energie)


CONNAISSANCE DE SOI

Les forces « extérieures » du monde sont les mêmes que celles qui nous agitent intérieurement ; ses drames, ses tentations, ses lâchetés, ses cruautés — pour peu qu’on ait l’occasion, la volonté, la franchise, l’intelligence de les voir, de leur résister, de les combattre en soi-même procèdent aussi de la vie intérieure de tous les autres êtres humains… Les cruautés des tyrans leur viennent d’une vie intérieure qui nous est commune à tous.

Pierre Guyotat

La véritable éducation, c’est l’étude de soi-même car cela seul changera la société.

Krishnamurti

Les techniques ou les disciplines valables n’ont pas d’autre but que de dissoudre les constructions erronées de notre mental, de nous libérer des obstacles accumulés par nos réflexes émotionnels innés ou acquis, mais inadéquats à la réalité.

Philippe de Méric Le yoga sans postures, une attitude juste

Se poser ces quelques questions, pour faire le point de temps en temps :

◊ Comment est-ce que j’émets ? qu’est-ce que j’émets ?
◊ De quelle façon est-ce que je m’adresse à moi-même, aux autres ?
◊ De quelle manière est-ce que je parle des autres, des événements ?
◊ Quelle est l’ambiance actuelle de mes pensées ?
◊ Qu’est-ce que je pense du monde dans lequel je vis ? de la vie ?
◊ Accepterais-je que l’ensemble de mes pensées devienne réalité ?
◊ Et si j’essayais la vigilance ?...

Françoise Grimaud

Celui qui en sait beaucoup sur les autres est peut-être instruit,
mais celui qui se comprend lui-même est intelligent.
Celui qui dirige les autres est peut-être puissant,
mais celui qui s’est maîtrisé lui-même a encore plus de pouvoir.

Tao Tö King


TRANSFORMATION INTÉRIEURE

Il y a ceux qui voudraient améliorer les hommes et il y a ceux qui estiment que cela ne se peut qu’en améliorant d’abord les conditions de leur vie. Mais il apparaît que l’un ne va pas sans l’autre et on ne sait par quoi commencer.

André Gide Journal 1942-1949

Une petite toute petite histoire vraie qui me fait beaucoup rire :

Une petite fille a reçu pour son anniversaire un vélo un petit peu trop grand pour elle... Elle monte dessus mais ses pieds ont du mal à atteindre les pédales...
Le soir, lors de sa prière avant de s’endormir :
"Seigneur, s’il te plaît, guéris mon vélo !"

Quand on est petit(e), on croit encore que c’est le monde qui doit changer !!
alors que la plupart du temps, il suffit simplement d’attendre tranquillement de grandir un peu...

Carole Braéckman

"Qu’a donc l’homme à vouloir détruire ainsi ses semblables ?" demandait Jan d’un ton amer. "Les hommes, les hommes, n’oublie pas que tu en es un", lui dis-je. Il voulut bien en convenir, pour une fois, ce bougon de Jan. Je poursuivis mon sermon : "Et la saloperie des autres est aussi en nous. Et je ne vois pas d’autre solution, vraiment pas d’autre solution que de rentrer en soi-même et d’extirper de son âme toute cette pourriture. Je ne crois pas que nous puissions corriger quoi que ce soit dans le monde extérieur que nous n’ayons d’abord corrigé en nous. L’unique leçon de cette guerre est de nous avoir appris à chercher en nous-mêmes et pas ailleurs."

Hetty Hellisum Une Vie bouleversée

Je ne cesse d’avoir de nouvelles preuves qu’un grand potentiel de bonne volonté sommeille en nous. Celle-ci n’est qu’atomisée, intimidée, piégée, paralysée et désemparée. Dans cette situation, il est du devoir des hommes politiques de ramener à la vie ce potentiel timide et sommeillant, de lui proposer une voie, de lui frayer un passage, de lui redonner assurance, possibilité de se réaliser, bref espoir.

Vaclav Havel

Eveille-toi ! Eveille-toi, ô dormeur du pays des ombres, debout !
Fais de toi un champ sans limite
Je suis en toi, tu es en moi, en mutuel amour...
De l’amour les fibres lient chaque homme à l’autre
Regarde ! Nous sommes UN.

William Blake

Le plus important dans ma vie ce n’est pas mon hérédité, celle-ci ne me fournit que des occasions ou des obstacles, du matériel bon ou mauvais et il n’a aucunement été prouvé que je puise tout à cette source. Ce qui est suprêmement important c’est ce que je fais de mon hérédité et non pas ce que mon hérédité fait de moi.

Sri Aurobindo

Malgré notre désir, nous ne pouvons modifier le monde tel qu’il est (...) Que l’univers soit en pleine évolution ou en complète décadence, cela ne change rien à notre problème personnel. Au moins pouvons-nous acquérir une attitude différente qui nous réconcilie avec lui et nous fasse l’accepter en nous acceptant nous-même et nous relie à ce monde sans qu’il nous enchaîne.

Philippe de Méric Le yoga sans postures, une attitude juste


PRENDRE SOIN DE L’ÊTRE

Quand on va voir aujourd’hui un thérapeute, on peut se demander s’il
prend soin comme ceux d’Alexandrie du désir, des images, de l’être. On
connaît des thérapeutes qui prendront soin de notre corps, de notre psychisme,
qui seront attentifs à notre désir, et qui seront peut-être dans une
attitude d’attention à l’égard de notre quête intérieure. Mais c’est rare de
trouver dans un même lieu, une seule structure, des thérapeutes qui prennent
soin de toutes ces dimensions. C’est rare de trouver un lieu où l’organisation
des journées, l’organisation des bâtiments etc. soient conçues pour
une prise en compte de toutes les composantes de l’être.
Avec les Thérapeutes d’Alexandrie nous sommes en présence d’une
anthropologie extrêmement riche. L’être humain n’est pas seulement un
corps, pas seulement un psychisme, mais aussi un être spirituel, un désir
d’autre chose que ce qui doit mourir, et le Thérapeute doit prendre soin de
tout cela en même temps, sinon il ne soignera pas l’homme dans son entièreté.

Jean-Yves Leloup Cheminer

Le Thérapeute prend aussi soin de l’Être en nous, c’est-à-dire de ce qui
en nous n’est pas malade. (...)

Le Thérapeute prend soin de la santé. Seul ce qui est sain en nous peut
nous guérir. En tout être il y a une oasis, un espace de paix, de silence et de
sérénité. C’est à partir de cette dimension spirituelle de l’être humain plus
profonde que sa dimension psychique et corporelle plus ou moins perturbée,
que les anciens Thérapeutes « opéraient », afin d’amener dans ce corps
et ce psychisme un écho de cette « paix inconditionnée » – signe serein de
la Présence.

Jean-Yves Leloup Cheminer


ENFANT INTÉRIEUR

Si l’enfant joue à se faire peur, trépigne de colère, saute de joie et fond de tendresse dans l’échange d’un câlin, le monde de l’adulte meurt souvent de nier ses émotions et de cacher ses peurs.

Genevière Manent

Pour l’enfant intact, sans blessure, l’émerveillement est un état naturel et la vie demeure un mystère à vivre. Le retour aux sources n’est qu’un rétablissement — ni grandiose ni spectaculaire — de l’ordre naturel : c’est simplement ainsi que la vie devrait être.

John Bradshaw Retrouver l’enfant en soi


S’AIMER SOI-MÊME

Merlin perçut les pensées du chevalier.

Oui, convint-il, tu as une autre bataille à livrer sur le Chemin de la vérité : apprendre à t’aimer toi-même.

Mais comment ? demanda le chevalier

Il faudrait commencer par apprendre à te connaître, répondit Merlin.

Robert Fisher Le chevalier à l’armure rouillée

Vous ne pouvez pas aimer si vous ne vous aimez pas vous-même. Vous ne pouvez pas vous aimer si vous avez peur de vous-même. Vous ne pouvez pas éviter la peur de vous-même si vous vous fuyez. Et si vous vous fuyez, vous vous épuisez pour demeurer à la surface de vous-même et à la surface de l’existence. Comment voulez-vous atteindre la profondeur ?
N’ayez pas peur. La force de vie en nous, en vous, en chacun est purement rassurante si nous la découvrons à sa source. Si vous retrouvez la vie, si vous osez vivre, si vous osez vous ouvrir, vous verrez combien ce qui, aujourd’hui, domine vos existences, les peurs, les souffrances, les drames, les attachements, les émotions, les pensées qui vous harassent, combien cette prison va déjà relâcher ses liens.
Choisissez de vivre.

Arnaud Desjardins L’audace de vivre

Retrouver le sens du sacré, c’est apprendre à se connaître soi-même pour pouvoir cheminer vers notre accomplissement intérieur et participer à un monde meilleur. Nous ne pouvons prétendre changer les vices de la société sans commencer par nous regarder nous-mêmes, tels que nous sommes, et par entreprendre un travail personnel.

Avec honnêteté, sincérité et douceur, acceptons de voir nos parts d’ombre et cherchons l’origine de nos souffrances dans nos propres actes, pensées et modes de vie.
Cessons de projeter la cause de nos tourments sur l’autre et sortons de la victimisation pour entrer dans la responsabilisation de notre existence. Mettons en lumière nos mécanismes inconscients, qui souvent nous aveuglent, nous empêchent de nous réaliser pleinement et de donner le meilleur de nous-mêmes.

Ainsi, pourrons-nous en confiance éveiller l’amour de nous-même pour enfin aimer les autres et la vie.

Pierre Rabhi Se connaître et s’aimer soi-même

(lu sur la page "Le sens du sacré" du site du Mouvement pour la Terre et l’Humanisme)


BEAUTÉ

En beauté

Pour ces jeunes en plein chaos

C’était essentiel de vivre dans la beauté !

Qu’ils arrivent dans une vraie maison

Accueillante et chaleureuse

A la beauté simple

Aux matériaux nobles

Aux couleurs qui apportent unité et harmonie

Avec des œuvres d’art qui inspirent

Et une cheminée dont le feu réconforte.

Avec des fleurs

Des bouquets de fleurs partout

Qu’on achetait en lot le dimanche à la fin du marché.

Que les repas soient préparés avec amour

Cuisinés à partir de produits frais

Le plus biologiques possible

Impossible d’imaginer une nourriture de cantine

Tant pis pour les ratios !

Il nous fallait une « nourriture-soin ».

Pour ces jeunes en plein chaos

Il y avait encore plus essentiel :

Qu’ils redeviennent acteurs de leur vie.

Qu’ils choisissent avec quels outils ils allaient se reconstruire.

Ces outils, nous les voulions de la plus belle qualité qui soit

C’étaient des ateliers

Animés par des artistes

Des sportifs

Des super-pros passionnés de leur art.

Nous voulions tellement

Faire fleurir les talents cachés

Semer

Dans le cœur de ces êtres désespérément en jachère

Des graines

Des graines d’écriture avec un écrivain

Des graines d’expression avec une conteuse

Des graines de couleur avec un peintre

Des graines d’exploit avec des acrobates

Des graines de conscience avec l’harmonisation.

Et puis nous désirions qu’ils aillent

Jusqu’à la réalisation de l’œuvre

Par exemple

En éditant les poèmes écrits

En exposant dans une galerie les tableaux réalisés

En enregistrant en studio une cassette de chansons

En jouant devant un vrai public

Le conte et le spectacle de cirque.

Je me souviens d’Anne-Laure l’inapprochable.

Elle qui ne voulait communiquer avec personne

S’était complètement investie

Dans la réalisation d’un recueil de poèmes

En tapant les textes

Et en faisant un stage à l’imprimerie.

Rémi, c’était avec la boxe

Qu’il s’investissait, qu’il se dépassait

Qu’il se sentait devenir fort

Faut te dire qu’enfiler ses gants

Contre Lucie

Plusieurs fois championne du monde

C’était exaltant !

Pour ces jeunes en plein chaos

Il était tout aussi essentiel

De pouvoir souffler

Se calmer, se retrouver.

Ils avaient à disposition

Un sac de frappe

Une baignoire à bulles

Et surtout le jardin de la paix.

Ce magnifique espace aménagé de fauteuils et de bancs

Permettait de s’imprégner de l’ambiance des éléments

Le jardin de l’eau

Avec cascade, bassin, poissons et nénuphars

Le jardin de l’air

Avec bambous et graminées

Le jardin du feu

Aux buissons rouges entourant un sol de lave

Le jardin de la terre

Avec son kiosque, ses arbres et ses fleurs.

Colette Rouffaud Sans tambour ni trompette (éd. La Maison des Marches" - ce livre témoigne de la longue expérience de l’auteure dans la prise en charge d’enfants et d’adolescents "massacrés par la vie", selon ses propres mots)


CHEMIN VERS LE SOI

On se retire des émotions ; on ne fait plus un avec elles. Lorsqu’on parvient à se souvenir de soi-même, à établir une différence entre soi-même et ce déchaînement de passion, on découvre alors le Soi : on commence à s’individuer. (...) L’individuation ne consiste pas à devenir un moi – on serait alors un individualiste. Et qu’est ce qu’un individualiste, sinon un homme qui n’a pas réussi son individuation ? (...) S’individuer, c’est devenir cette chose qui n’est pas le moi – ce qui est fort étrange. En conséquence, nul ne comprend ce qu’est le Soi, puisque le Soi est justement ce que nous ne sommes pas – ce qui n’est pas le moi. Le moi se découvre comme un simple appendice du Soi avec lequel il n’a qu’un rapport très lâche.

Carl Gustav Jung Les Energies de l’âme

Notre personne actuelle n’est encore qu’un masque, selon le sens latin ou étrusque de ce mot. Un masque derrière lequel se cache un individu, ou noyau individuel, recouvert des couches successives de nos expériences diverses.

Philippe de Méric Le yoga sans postures, une attitude juste

Chaque individu possède déjà un havre de paix intérieure, jamais troublé, inamovible, semblable au point géométrique du centre exact d’une roue ou d’un axe qui demeure stationnaire. Tout ce que nous devons faire, c’est trouver ce centre tranquille en nous et y retourner périodiquement pour nous reposer, pour récupérer et pour renouveler nos forces.

Maxwell Maltz

En tant qu’homme, je suis responsable de la dégradation du monde, et il n’y a qu’un moyen d’en sortir : en revenir encore et toujours au sacré. Je le répète, tout est sacré, c’est une question de regard.

Pierre Rabhi

Le but suprême de l’existence humaine est la Réalisation d’une réalité que vous êtes déjà, même si vous n’êtes pas conscients de l’être.

Arnaud Desjardins A la recherche du Soi


PENSÉES ET ÉMOTIONS

Le bonheur et le contentement dépendent uniquement du mental, non des circonstances. En vérité, le bonheur dépend du contrôle de soi-même. Le paradis le plus sublime devient l’enfer si le mental est agité et vice-versa.

Amma (Ma Amritananda Moyi)

Si le pouvoir de penser est un don remarquable, celui de ne pas penser l’est encore davantage. Il importe de nous habituer à pratiquer le silence mental là où il est le plus difficile à obtenir : au cours de nos occupations quotidiennes !

Françoise Grimaud

Tout incendie

Commence par une étincelle

Celui qui brûle

Comme celui qui irradie

Celui qui nous éveille

Comme celui qui nous détruit

Veille à tes pensées

Elles éclairent

Comme elles obscurcissent le monde

Chaque matin

Cherche l’étincelle, l’éclair,

Qui allume en toi le jour…

Nous ne sommes pas nés seulement pour voir les choses

Mais pour voir le jour dans lequel nous apparaissent les choses

Beaucoup meurent sans avoir jamais « vu le jour »

Jean-Yves Leloup Une étincelle


LIEN AVEC LA NATURE

La vie est une toile araignée qui va des ins